À chaque branche du droit allemand, son Beck-Texte !

Print Friendly, PDF & Email

 

Pour faciliter la consultation des textes juridiques allemands, les Beck-Texte les proposent au format poche.

Pour chaque domaine du droit ou grand texte, on peut trouver un Beck-Texte. Ainsi existe t-il un Beck-Texte pour la loi fondamentale allemande (Grundgesetz – GG), pour le code civil allemand (Bürgerliches Gesetzbuch – BGB) ; mais il y a aussi des Beck-Texte pour certains domaines du droit et notamment pour le droit de la famille (Familienrecht – FamR).

Dans le Beck-Texte consacré au droit de la famille, on trouve une introduction générale sur le droit de la famille (pour la 18ème édition, publiée en 2017, l’introduction est à nouveau rédigée par Mme D. Coester-Waltjen, spécialiste du droit de la famille), puis des textes ou extraits de textes regroupés en domaines : droit constitutionnel, droit civil, droit social et fiscal, droit international de la famille, procédure, dispositions transitoires, annexes de tableaux, lignes directrices et nouvelles lois.

Parmi les textes publiés relevons

des extraits de la loi fondamentale allemande et notamment les articles 3 et 6, des extraits du code civil (non seulement le livre IV consacré à la famille, mais aussi quelques paragraphes de la partie générale susceptibles de s’appliquer – dispositions sur les personnes ou sur les actes juridiques – ainsi que des paragraphes sur le droit des successions).

différents textes de droit international privé et de droit européen

la loi contre les violences,

la loi sur la prestation compensatoire,

les textes relatifs à l’obligation d’entretien ainsi que les tableaux de Düsseldorf et de Brême fixant les montants dus.

Contrairement aux codes Dalloz et aux codes LexisNexis, les textes sont présentés sans commentaires et sans décisions de justice. Il n’existe pas de codes annotés en Allemagne, mais de très nombreux commentaires (Kommentar). Notons aussi que la famille Beck est un éditeur et entreprise familiale (Familienunternehmen) depuis 1763.

@ Laurence Nicolas-Vullierme

(Reprise du billet publié le 2 nov. 2011 sur le site mon ancien site universitaire http://lnvullierme.u-paris2.fr)

 

Partagez